Faux-Trading (FOREX, Terres rares, options binaires, diamants)

Retrouvez tous les évènements de la ville :

« octobre 2020 »
L M M J V S D
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 
Accueil du site > Faux-Trading (FOREX, Terres rares, options binaires, diamants)

Faux-Trading (FOREX, Terres rares, options binaires, diamants)

Vendredi 27 Décembre 2019


Faux-Trading (FOREX, Terres rares, options binaires, diamants)


Mesdames et messieurs,

Depuis plusieurs mois, les cas d’escroqueries au faux-trading (FOREX, investissement sur le marché des devises, des options binaires, terres rares, diamants...) se multiplient sur l’ensemble du territoire national ciblent principalement des particuliers, les préjudices oscillent entre quelques centaines et plusieurs millions d’euros.

La manière d’opérer : Les auteurs, très organisés, entrent en relation avec les victimes par le biais de mails, sites internet ou encore du démarchage téléphonique. Ils obtiennent la confiance de ces derniers en proposant des investissements avec une rentabilité très attractive. Les suspects semblent être issus des mêmes groupes criminels que ceux se livrant aux escroqueries "aux faux-ordres de virements" (FOVI), aux encarts publicitaires et à la taxe carbone. Utilisant le même schéma que pour les FOVI, ces escrocs ouvrent des sociétés et des comptes bancaires à l’étranger pour y transférer les fonds recueillis.

Malgré les campagnes de sensibilisation destinées aux chefs d’entreprises, le phénomène des escroqueries dites « aux faux ordres de virement » ou « FOVI » perdure sur l’ensemble du territoire, et constitue une réelle menace pour l’équilibre économique de certaines PME.

La prévention de ces escroqueries

> Quelques conseils :

- sensibilisez l’ensemble des personnels des services comptables et de gestion de la trésorerie, y compris les secrétaires, les standardistes
- instaurez des procédures de vérification et un système de signatures multiples, pour les paiements internationaux
- vérifiez attentivement (à la lettre près), l’adresse mail du donneur d’ordre
- rompez la chaîne des mails : n’utilisez pas le bouton « répondre », saisissez vous-même l’adresse mail habituelle du donneur d’ordre
- informez les cabinets d’avocats qui représentent l’entreprise à l’étranger de ce type d’escroquerie

> Si vous êtes victime :

- Soyez réactif, demandez sans délai le blocage des fonds

- Déposez plainte,

- en précisant dans la mesure du possible :

- les numéros des comptes bancaires destinataires des virements (IBAN complet), - le mode de prise de contact (démarche téléphonique, mails, publicité sur site internet..), - Nom du site internet et de la société de placements, - date des faits, heures d’appel de l’escroc (même en cas de tentatives non suivies de virement des fonds) ; - Mode d’alimentation du compte de courtage (virements, paiements CB, chèques..) ; - Montants en Euros des fonds investis ; - Mode de passage d’ordre (téléphone, internet..), - Garder les mails frauduleux, - adresses mails et numéros de téléphones des "courtiers", - Actions de votre banque